Assam : Majuli, l’île aux moines-artistes

Dans les satras de Majuli, les moines s'adonnent à la pratique des arts   © Julie's journeys
Dans les satras de Majuli, les moines s'adonnent à la pratique des arts © Julie's journeys

Je vous propose un reportage sur les satras vishnouites de l’île de Majuli, où j’ai séjourné récemment. Avec plus de 400 km2, Majuli est la deuxième plus grande île fluviale au monde. Sise sur le Brahmapoutre, le fleuve de l’Assam, elle est vouée à disparaître d’ici une vingtaine d’années. Autrefois, on comptait 55 monastères dédiés au culte de Vishnu, mais déjà près des deux tiers des terres ont été engloutis avec les moussons successives.

Il subsiste 22 satras, chacun étant dédié à une pratique artistique. Le monastère Auniati est le plus grand et accueille 400 bakhats de 7 à plus de 80 ans. Ces moines-artistes se défendent en contorsion, chant ou danse ou bien confectionnent des masques, des éventails et des instruments de musique.

Pourquoi sont-ils ici ? Dans quelles conditions vivent-ils ? Peuvent-ils quitter le monastère lorsqu’ils le souhaitent ? Et surtout, d’où vient l’origine de ces monastères ?

Un sujet sur les moines de Majuli vous intéresse ? N’hésitez pas à me contacter.

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>