Le Corcovado, un lieu mythique

Le Christ, célèbre symbole de Rio de Janeiro © Julie's journeys
Le Christ, célèbre symbole de Rio de Janeiro © Julie's journeys

Depuis le célèbre Christ de Rio de Janeiro, la vue est encore plus belle que du Pain de Sucre. Comment optimiser la visite de cette merveille du Brésil ?

Corcovado ou Pain de Sucre ?

Un peu comme l’Amazonie, Rio de Janeiro est par excellence une destination fantasmée. Je n’aurais jamais pensé visiter la célèbre ville brésilienne au cours de ce voyage. Nous décidons, dans la même journée, d’aller au Christ, plus connu sous le nom de Corcovado. Avantage, avoir une autre vue sur Rio, au coucher du soleil cette fois-ci. Inconvénient, un peu trop de panoramas pour le même jour.

A mon sens, la vue depuis le Christ est plus impressionnante que celle du Pain de sucre, mais rares sont ceux qui partagent cet avis. Le rocher sur lequel la statue repose est en effet beaucoup plus haut que le Pain de sucre et on peut donc voir celui-ci depuis la plate-forme du Corcovado. En plus, l’absence de végétation permet d’avoir un horizon dégagé à 360°. A choisir, je vous conseille donc le Christ. Le Pain de sucre est un plus, mais dans tous les cas, ne faites pas les deux excursions dans la même journée, ce serait dommage.

Mon avis sur le Corcovado

Pour être honnête, j’ai été davantage surprise par la taille du Christ de Cochabamba en Bolivie. Il faut bien l’avouer, Rio joue beaucoup de son image. A cette période, le site était en travaux. Et quelque part, un mythe s’effondre en voyant la statue couverte d’échafaudages. N’oubliez pas que la majeure partie des photos de Rio qui montrent à la fois le Pain de sucre et le Christ vus d’en-haut ont été prises d’avion. A moins de louer un hélicoptère, il n’y a aucun rocher qui permette de voir Pain de Sucre et Corcovado !

Comment se rendre au Corcovado ?

Pour se rendre au Corcovado, il faut prendre un premier bus ou un taxi, qui permet de se rendre au pied du monument. Ensuite, on attrape une sorte de trolley, qui assure la navette de bas en haut, et comprend l’entrée au site. Nous faisons l’aller complet en taxi. Je négocie en espagnol un bon prix – car celui que le chauffeur nous demande est différent de ce qui est indiqué sur son compteur -. Manque de chance, il n’y a pas de taxi de retour et pas de place pour nous dans le trolley car nous n’avons pas notre billet et nous payons directement le chauffeur au prix fort. N’essayez donc pas de faire les malins.

Qu’avez-vous préféré : le Corcovado ou le Pain de Sucre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>