Des hôtels de charme dans le Nord de l’Inde

Nature folle au Sarai at Toria.  / @ Sarai at Toria
Nature folle au Sarai at Toria. / @ Sarai at Toria

Un ami indien me confiait récemment qu’il détestait les hôtels parisiens, charmants mais peu fonctionnels, avec des chambres trop petites à son goût. Je lui répondais à mon tour que je n’étais pas vraiment fan des hôtels indiens, souvent froids et impersonnels, avec un service un peu trop obséquieux. Et voilà que, pour me faire mentir, on me présente trois charmants boutiques-hôtels, dans des régions hors des sentiers battus qui plus est.

Le Sarai at Toria, l’écolodge

A 20 km des temples aux sculptures érotiques de Khajuraho, le Sarai at Toria est une solution de repli idéale pour ceux qui ne souhaitent pas loger dans le bourg touristique de Khajuraho. Installé au bord de la rivière Ken, à la lisière de la Panna Tiger Reserve, dans le Bundelkhand, l’écolodge peut également faire l’objet d’une étape dans la découverte des grandes réserves faunistiques d’Inde centrale ou des trésors de la vallée du Gange.

Pour vous loger, 8 cottages indépendants en terre battue, avec toit de chaume ambiance safari. Ces matériaux durables, le générateur solaire et le compost permettent de réduire l’empreinte carbone de l’établissement.

Petit plus pour les familles : la chambre familiale avec une mezzanine pour les enfants au-dessus de l’entrée et une grande terrasse.

Les repas sont pris dans un pavillon semi-ouvert appelé baithak. Il est même possible d’y savourer… des profiteroles !

Quelques idées d’excursions :
> Temples de Khajuraho bien entendu !
> Forteresse d’Ajayharh (à 60 km), des vestiges de temples médiévaux encore plus anciens que ceux de Khajuraho (attention, 500 marches tout de même…)
> La réserve de Panna (tigre, hyènes et ours pour les chanceux !) et la ville de Panna, célèbre en Inde pour ses mines de diamant (on y aurait trouvé le plus gros diamant du monde, mais les Indiens ont tendance à l’exagération, je vous l’ai déjà dit !)

Et à proximité immédiate, on profite :
> d’un domaine de 9 hectares
> de balades sur la rivière Ken au lever et au coucher du soleil
> de l’observation de l’avifaune pour les amateurs

Comptez tout de même 227 euros la chambre double, avec les repas et les activités sur site. 

Le Jamtara, le campement chic

Nuit dans un machaan au Jamtara Wildness Camp / @ Jamtara

Nuit dans un machaan au Jamtara Wilderness Camp / @ Jamtara

Au Nord du parc national de Pench dans le Madhya Pradesh, le Jamtara Wilderness Camp marie luxe et vie sauvage. Pour la petite histoire, la région a inspiré R. Kipling, pour écrire son Livre de la jungle.

Dans une forêt de 2 hectares, 10 tentes luxueuses attendent les visiteurs. D’une conception assez classique, avec une avancée pour la terrasse, une chambre équipée d’une moustiquaire et une salle de bains en dur, les tentes permettent de bénéficier d’un confort optimal tout en dormant en pleine nature. Le petit détail qui change tout : la bouillotte pour les soirées fraîches.

Coup de cœur pour les amoureux, la nuit romantique à la belle étoile dans un machaan, une tour d’observation édifiée par les paysans locaux pour surveiller les cultures (ils doivent vraiment se dire que les touristes sont tombés sur la terre pour dormir là-haut !).

Détente assurée avec une piscine, ce qui ne gâche rien. La cuisine traditionnelle, elle, est adaptée aux palais occidentaux. La décoration des salons est particulièrement soignée puisqu’elle se compose d’objets chinés : lampes anciennes, fauteuils rétro et même phonographe ! Quant au feu de camp, il rappelle vraiment celui de Koh-Lanta.

A faire absolument :
> Le parc national de Pench bien évidemment, l’un des plus beaux sanctuaires d’Inde (300 km2), sur la chaîne des Monts Satpura, à la limite septentrionale du plateau du Deccan.

Sur place :
> découverte de la vie rurale, des cultures de maïs et des productions maraîchères

Le prix de ce gambling ? 274 euros tout inclus pour 2 personnes. Formule avec les safaris également.

Le Bhainsrorgarh Fort, l’hôtel héritage

Le toit terrasse du Bhainsrorgarh Fort.   / @ Bhainsrorgarh Fort

Le toit terrasse du Bhainsrorgarh Fort. / @ Bhainsrorgarh Fort

Changement total de style avec le Bhainsrorgarh Fort, un fort du XVIIIe siècle, dans son jus, perché sur une falaise. Dans la catégorie « hôtel héritage », il est situé à 50 km de Kota dans le sud-est du Rajasthan, une zone peu touristique aux confins du Gujarat et du Madhya Pradesh, dans l’ancien royaume de Mewar. Il a été restauré dans le respect le plus total de l’édifice, ce qui lui donne son petit charme désuet. Vous êtes même accueilli par un seigneur local…

Les 9 chambres sont d’un grand confort. Mieux vaut opter pour les 5 suites qui donnent sur la rivière Chambal que pour les 4 chambres deluxe sur la cour. Vous aurez ainsi le privilège de prendre votre petit déjeuner comme au temps des maharajahs. Il est possible de dîner sur le toit-jardin du fort ou sur les fortifications.

Le Bhainsrorgarh Fort peut être une étape relativement facile à intégrer entre Udaipur (à 3h) et Jaipur (à 5h) au Rajasthan, mais aussi pratique si vous envisagez la visite du Gujarat ou du Madhya Pradesh avec un chauffeur.

On craque pour le petit côté British, notamment le dressage du thé pendant les safaris.

A explorer dans la région :
> le Palais de Bundi à 90 km, « les jardins suspendus de Babylone indiens »
> le Fort Hinglajgarh à 60 km

Sans aller trop loin vous ferez  :
> une balade en bateau sur la rivière peuplée, paraît-il, de crocodiles
> une visite des villages tribaux 

Il faut se délester de 205 euros à deux (nuitée et petit-déjeuner) pour vivre la vie de seigneur.

Avez-vous testé ces hôtels et si oui, qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>