Que faites-vous pour Durga Puja ?

Durant la fête de Durga Puja   / Meghdutam Travels
Durant la fête de Durga Puja / Meghdutam Travels

La célébration de la déesse Durga se déroule pendant cinq jours à l’automne dans l’État du Bengale Occidental. À quoi ressemble cette fête, l’une des plus grandes au monde après le Carnaval de Rio ?

Des mois de préparatifs

Durga, la déesse du bien, pourvue de 10 bras, est apparue relativement tard dans le panthéon hindou. Lorsqu’elle lutte contre le démon Mahishasura, ce dernier peut être représenté par un homme ou prendre la forme d’un taureau.

La légende raconte qu’elle reviendrait à l’automne sur sa terre natale. La fête de Durga Puja est également connue sous le nom de Dusserha dans d’autres régions de l’Inde. À Mysore notamment, le Maharaja défile en tête d’une procession d’éléphants.

À Kolkata mais aussi dans l’ancien comptoir français de Chandernagor, les préparatifs de Durga Puja sont lancés six mois à l’avance. Autant dire que tous les Bengalis mettent la main à la patte. Pour avoir vécu une semaine dans une famille bengalie, je peux vous dire qu’ils ne parlent que de ça !

Les statues sont peintes avec tellement de finesse que leurs saris semblent réellement drapés de soie. Toutes les décorations sont pourtant destinées à être détruites après la fête. Elles génèrent en effet plusieurs centaines d’emplois chaque année.

D’incroyables pandals

Le plus impressionnant, ce sont sans doute les multiples pandals (parfois plus de 2 000), d’imposantes constructions éphémères en bambou, destinées à rendre hommage à Durga.

Chaque quartier concourt pour réaliser l’édifice le plus imposant. Les thèmes sont très variés. Il peut s’agir de reproductions de temples indiens, de paysages (villages chinois, fonds marins, etc.) ou bien de concepts plus ou moins farfelus, le futur, l’écologie, les Legos… Pour l’anecdote, même l’opéra de Paris a été reproduit à partir d’une photo ! Les habitants aident au financement et certaines structures sont sponsorisées par des entreprises comme le groupe Tata.

Les pièces sont stockées toute l’année et le pandal est monté une semaine seulement avant le début de la fête pour garder le suspense intact. Après Durga Puja, les temples temporaires retournent à la poussière.

Une sortie par le Gange

Ces dernières années, avec l’invention des Leds, les décorations lumineuses sont de plus en plus présentes. Dans les rues, c’est la liesse. Les Bengalis accueillent chaleureusement les touristes. Des orchestres traditionnels de travestis, très en vogue dans le Bengale, clôturent la semaine en musique. Lors de Sindur Kela, les femmes se peignent le visage de vermillon pour s’assurer un mariage heureux.

À la fin des festivités, la déesse regagne le Gange et est immergée dans ses eaux. À Kolkata, la mise à l’eau se déroule de nuit, sous l’œil ému des artisans.

Un mois après la fête, on voit encore des images de la fête partout sur les camions.

Comment s’y rendre ?

En 2015, la fête de Durga Puja a lieu fin octobre. Il est temps de réserver. L’agence kolkataise Meghdutam Travels organise des séjours spéciaux avec des accès privilégiés aux spectacles. Le reste de l’année, elle propose des tours dans la mangrove aux Sundarbans, du côté de Darjeeling ou dans l’Odisha.

Holi, Ganesh Chaturthi, Durga Puja… Avez-vous déjà passé une fête en Inde ?

 

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>