Kumartuli : le quartier des potiers de Kolkata

Vue de l'atelier depuis la mezzanine. / © julie's journeys
Vue de l'atelier depuis la mezzanine. / © julie's journeys

Dans le Nord de Kolkata, les potiers fabriquent les effigies des divinités. Quelles sont les différentes étapes de fabrication d’une statue ?

Au cours d’un voyage en Inde pour Durga puja, je vous invite à découvrir les quartiers des potiers de Kumartuli et d’Ultadanga dans le nord de Kolkata autour de Banamali Sarkar Street. Les ouvriers appelés kumars (d’où le nom du quartier !) viennent de temps en temps à partir du mois de janvier, ils rentrent chez eux pour travailler dans les champs l’été et reviennent pour 2 ou 3 mois à plein régime après la mousson. Tout se passe dans l’atelier : le couchage, la toilette, la cuisine, etc.

La structure en paille

C’est la première étape de fabrication de l’idole. Avec beaucoup de dextérité et de rapidité, les kumars de Kumartuli façonnent le corps des statues avec de la paille, retenue par de solides liens.

La statue en paille prend forme. / © julie's journeys

La statue en paille prend forme. / © julie’s journeys

Le corps de terre

Le corps est ensuite recouvert d’argile : quatre couches sont nécessaires pour un bon maintien et, lorsque l’on regarde de près les statues, on constate que certaines ont été finies grossièrement et se cassent facilement. L’argile est livrée en bateau dans le ghât du quartier.

Les ouvriers étalent la terre sur les statues. / © julie's journeys

Les ouvriers étalent la terre sur les statues. / © julie’s journeys

La peinture

Les ouvriers doivent peindre les parties de la statue qui dépassent, c’est-à-dire essentiellement le visage, le cou et les mains.

Les idoles sont peintes à la main. / © julie's journeys

Les idoles sont peintes à la main. / © julie’s journeys

L’habillage

Il faut ensuite habiller les statues avec de vrais tissus de qualité.

Les ouvriers habillent les statues. / © julie's journeys

Les ouvriers habillent les statues. / © julie’s journeys

La touche finale : les yeux

L’ouverture des yeux est réalisée par un artiste-maître, au lever du soleil. Celui-ci aura pratiqué le jeûne le jour J.

vidéo

Une fois que Durga a tué et bu le sang du démon, elle « devient » Kali dans la mythologie hindoue. Une astuce pour les reconnaître : les statues qui tirent la langue représentent Kali. Dans l’atelier, les ouvriers préparent aussi de petites statues de Lakshmi, l’idole qui prendra place sur la plateforme du pandal lorsque Durga aura repris la route de l’Himalaya. Et oui, il faut bien que les Indiens aient quelque chose à vénérer toute l’année. Lakshmi remplace alors Durga !

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>