Jusqu’au quartier juif de Mattancherry

Dans les rues de Fort Kochi, pour la biennale   © Julie's journeys
Dans les rues de Fort Kochi, pour la biennale © Julie's journeys

À Kochi, vous serez surpris de trouver une synagogue. Mais le quartier de Mattancherry révèle d’autres trésors…

Fiches artistiques et galeries d’art

Pour cette deuxième journée à Fort Kochi, je décide de regagner tranquillement l’autre partie de la presqu’île, Mattancherry. Seulement deux kilomètres séparent les deux quartiers mais aller-retour, vous allez « suer ».

Lors de mon passage à Kochi, avait lieu la première biennale d’art contemporain de l’Inde. L’occasion de voir le meilleur de la création indienne, des œuvres souvent ludiques et esthétiques à la fois. J’aime cette ambiance intello arty qui règne dans le quartier et je me réjouis de voir que la biennale est surtout fréquentée par les Indiens. Le long de la River Road, de nombreux bâtiments se prêtent très bien à des installations plastiques. Même si aucun événement culturel ne se déroule à Kochi lors de votre séjour, tâchez de pénétrer dans ces friches artistiques. La moitié des spots sont d’ailleurs gratuits. De nombreuses galeries d’art jalonnent également le parcours.

Une fois passé le petit canal, vous longez l’interminable Bazar Road qui conduit à Mattancherry. Aujourd’hui, c’est là que se fait le business des épices et du riz. Tranquille la journée, la rue s’anime vers 17 heures.

Une large place est donnée à la culture. Ici lors de la biennale   © Julie's journeys

Une large place est donnée à la culture. Ici lors de la biennale © Julie’s journeys

Un musée au Dutch Palace

Sur la droite, enfin, les cars de touristes et les boutiques d’antiquités signalent l’arrivée au Dutch Palace (5 Rs), édifié par les Portugais. Les Hollandais en ont effectué la décoration intérieure. Je suis un peu déçue, l’extérieur n’est pas sensationnel et le musée se perd dans des détails historiques. Le plus intéressant concerne les fresques représentant des scènes du Ramayana, extrêmement bien conservées.

Laissez traîner vos oreilles près d’un guide francophone pour les détails. Dans la galerie des portraits, amusez-vous à observer les chaussures du Maharaja Kerala Varma : on dirait qu’elles suivent vos déplacements.

Svastika et étoile de David

Autre singularité de Mattancherry, le quartier juif et sa synagogue, quelques rues plus loin. Après la destruction du temple d’Israël par Titus en l’an 70, quelques familles juives ont débarqué sur la côte de Malabar. Bien intégrés à la société indienne, les juifs ont bénéficié de la protection des princes. Aujourd’hui, ils ne sont plus qu’une dizaine.

La synagogue, construite en 1 568, est la plus ancienne du Commonwealth. La femme qui tient l’entrée (5 Rs) est la plus jeune de la communauté juive de Kochi. Il n’y a plus de rabbin, mais des touristes hébraïques sont sollicités pour les cérémonies. A l’intérieur, on remarque les nombreux lustres et les faïences chinoises au sol. C’est un don du Maharaja, fourbé par les Hollandais, qui lui ont fait croire que le bleu des faïences était… du sang de vache !

Au début de la rue qui mène à la synagogue, notez sur les fenêtres la svastika, symbole de l’Inde qu’Hitler a transformé en croix gammée, à côté de l’étoile de David.

Le svastika à côté de l'étoile de David dans le quartier juif de Mattancherry   © Julie's journeys

Le svastika à côté de l’étoile de David dans le quartier juif de Mattancherry © Julie’s journeys

Représentation de kathakali

Pour terminer la journée en beauté, assistez à Fort Kochi à un spectacle de kathakali au Kerala Kathakali Center, le plus central. Réservez la veille pour des places près de la scène. Vous assistez au maquillage des artistes de 17 h à 18 h. Ils font ensuite la démonstration de leurs mimiques, avant de jouer un extrait de l’une des deux épopées : Ramayana ou Mahabharata.

Le kathakali, du théâtre de mimes kéralais   © Julie's journeys

Le kathakali, du théâtre de mimes kéralais © Julie’s journeys

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>