Un temple colossal au cœur de Madurai

Le temple de Sri Meenakshi est célèbre pour ses tours aux statues colorées   © Julie's journeys
Le temple de Sri Meenakshi est célèbre pour ses tours aux statues colorées © Julie's journeys

Les tours majestueuses du Sri Meenakshi Temple de Madurai s’appellent des gopuram. Ce temple est probablement le plus beau de toute l’Inde. À visiter deux fois, en journée et en soirée.

À Madurai, le terminal est excentré

Sur le trajet de Kanyakumari à Madurai, après quelques montagnes aux formes improbables, on est choqué par la sécheresse qui règne dans cette région. La gare de bus pour les longues distances se situe à l’entrée de Madurai. Négociez ferme (100 Rs max) un rickshaw pour aller au temple en centre-ville.

Tout autour, les rues sont piétonnes. C’est là que vous trouverez les hôtels. Éloignez-vous un peu s’ils sont déjà pleins ou pour trouver moins cher, mais difficile de descendre en dessous de 400-500 Rs. Tous les hôtels bon marché sont pourris, avec WC à la turque, douche au seau, pas de fenêtre et une propreté douteuse. Les restaurants du centre, pas franchement mieux, servent exclusivement des thalis végétariens.

Sri Meenakshi et ses 30 000 sculptures

L’attraction principale de Madurai est son magnifique temple Sri Meenakshi, chef d’œuvre de l’art dravidien, édifié par un roi Nayak. Ses quatre tours principales de 60 mètres de haut (Sud, Est, Nord, Ouest), appelées gopuram, correspondent aux différentes portes du temple.

Édifiées du XVe au XVIIe siècle, elles sont surmontées de quelque 30 000 sculptures colorées. On peut entrer dans le temple uniquement par la porte Sud ou la porte Est. Faire le tour du monument par l’enceinte intérieure permet de mieux voir les tours.

Que voir dans le temple de Sri Meenakshi ?

C’est une véritable petite ville sainte dans la ville sainte. On trouve quantité d’objets religieux, bougies et même à manger. Vers la porte Nord, un petit éléphant bénit les Hindous. En circulant dans la galerie principale, en partant de la porte Est vers la droite, on découvre le mandapa aux 1000 colonnes, le temple de Shiva, celui de Meenakshi et le bassin du Lotus d’Or.

Toutes les colonnes sont ornées de statues colorées. Du côté de la porte Sud, ne ratez pas la statue de Ganesh couverte de cendres, les représentations des planètes ou encore les statues du duel où Shiva battit Kali au lever de jambe.

Comment visiter le temple de Madurai ?

Le temple est ouvert de 6 h 30 à 12 h 30 et de 16 h à 21 h 30. L’entrée coûte normalement 50 Rs pour les étrangers, mais en arrivant tard le soir, nous n’avons pas eu à payer. Nous sommes quand même retournés voir le temple le lendemain matin (en payant) car les couleurs sont plus éclatantes de jour.

Théoriquement, il est possible de prendre des photos dans certaines zones, mais la policière à l’entrée nous a demandé de laisser notre appareil dans notre sac à dos au casier…

Cérémonie des retrouvailles de Shiva et Meenakshi

Le ticket fonctionne pour la journée entière. Ça vaut la peine d’y retourner à 21 h pour assister à la cérémonie des retrouvailles de la statue de Shiva avec son épouse Meenakshi. Notez que le temple de Shiva et celui de Meenakshi, à l’intérieur, ne sont pas accessibles aux non-hindous. On vous fera encore payer 50 Rs si vous voulez voir la galerie des 1000 colonnes (en fait 985).

Un lieu de vie pour les Hindous

Le temple est un véritable lieu de vie pour les Hindous. Ils font des offrandes, se prosternent, couvrent les statues de cendres ou bien bavassent et téléphonent. Le 10 avril, jour de notre visite est, de surcroît, la fête de Shiva. Le temple reste ouvert toute la nuit. Nous discutons avec une famille d’Indiens dont tous les enfants sont, pour leur plus grande fierté, en école d’ingénieurs. C’est la sortie dominicale. On se croirait dans un film de Bollywood !

Nous rencontrons aussi un curieux étudiant qui demande à tous les touristes de remplir son petit carnet avec des informations sur leur pays. Dans les rues, c’est la liesse. Les familles déambulent derrière les musiciens et quelques Indiens en transe sont contenus par la foule.

Au réveil, nous sommes encore épuisés par la journée de la veille. Anecdote amusante (ou pas), le préposé au room service s’est amusé (ou pas) à nous réveiller quasiment toutes les heures de la nuit pour nous proposer du thé ou du café au lait. Malgré le Sri Meenakshi, Madurai ne nous a pas convaincus. La ville est ramassée autour de son temple. La ferveur religieuse des Hindous me sort parfois par les yeux.

Et vous, avez-vous été fasciné ou déstabilisé par certains rites de l’hindouisme ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>