Trichy et son temple géant

Le temple de Srirangam est dédié à la monture de Vishnu appelée Garuda   © Julie's journeys
Le temple de Srirangam est dédié à la monture de Vishnu appelée Garuda © Julie's journeys

Contrairement à Madurai, j’ai trouvé Trichy très agréable et le temple Sri Ranganathaswamy de Srirangam est tout aussi incroyable que le Sri Meenakshi.

Trichy, Tanjore ou Chidambaram ?

Sur la route entre Madurai et Pondichéry, plusieurs étapes sont possibles : Trichy, Tanjore et Chidambaram notamment. Nous avons opté pour Trichy, séduits par son accessibilité (2 h 30 seulement de Madurai). Plus étendue et lumineuse que cette dernière, la ville de Trichy est très agréable. Les citadins indiens sont plus ouverts et la ville compte beaucoup de musulmans.

Cette fois, c’est l’inverse : le centre-ville est organisé autour des gares routière et ferroviaire et le temple est situé à 8 kilomètres. Pour une fois que les hôtels sont à côté des bus, nous n’allons pas nous plaindre ! Le Meega nous demande seulement 600 Rs et la chambre est très spacieuse par rapport à Madurai, avec même… une vue sur la gare ! En revanche, il ne faut pas être gêné par le bruit.

Un cours de Français dans un collège musulman

Tout autour, il est facile de trouver des restos veg et non veg. En rentrant le soir, nous rencontrons Mohamed Siraj, professeur de Français à Trichy, résidant à Madurai. Il nous présente des photos de sa petite fille Aïcha qu’il vient de faire développer et nous propose d’intervenir le lendemain matin auprès de ses étudiants à l’Université musulmane. Mohamed veut qu’ils écoutent notre langue… D’abord sceptiques, nous finissons par accepter.

La gare routière est aussi le terminal des bus de ville. Décidément Trichy a tout bon. Nous pouvons rejoindre facilement le Jamal Mohamed College. Notre présence ne passe pas inaperçue. Vous pensez, une fille blanche dans une fac principalement fréquentée par des garçons ! Une fois dans le département de Français, nous attendons d’être reçus par Mohamed. Nous sommes accueillis comme des rois. Nous montrons aux élèves quelques photos de la France et nous faisons une brève introduction sur la culture française. Mohamed fait les éloges du Français, chantant et romantique, et de notre pays, berceau de l’élégance. Nous n’en menons pas large lorsque nous en arrivons au « glorieux passé colonial » de la France. Mohamed suggère ensuite de faire des photos avec les étudiants, avec ses collègues, avec le documentaliste…Il nous offre le thé et nous remet un extrait d’un livre de voyage qui parle de lui. Ce ne sera que le 2e !

Les sept enceintes du temple de Srirangam

Après ce sympathique intermède, nous reprenons le bus pour le temple de Srirangam, appelé Sri Ranganathaswamy. Sur la route, nous apercevons le Rock Fort, un gros rocher coiffé d’un temple. Si le temple de Madurai est gigantesque, le Sri Ranganathaswamy est démesuré.

Il compte sept enceintes. Les trois premières seraient plutôt des rues commerçantes, où ont élu domicile des mendiants. L’ensemble a été édifié sur plusieurs siècles et la partie la plus ancienne est le sanctuaire, au centre. On entre généralement par la porte Sud pour admirer l’imbrication des portes.

Avec ses 73 mètres de hauteur, le gopuram est encore plus grand qu’à Madurai. On dépose ses chaussures au niveau de la 4e enceinte. Sur la gauche, une terrasse avec un point de vue sur les toits (10 Rs). Elle renferme également un très beau petit temple dédié à Krishna. Un peu plus loin à droite, un petit musée.

Contorsion à la porte du paradis

C’est à la 5e enceinte qu’on entre dans le sanctuaire à proprement parler. Dans le mandapa principal, notez le temple dédié à Garuda, la monture de Vishnu. Si vous filez sur la gauche, vous finirez par tomber sur la porte du paradis à droite. Demandez à un Indien de vous montrer dans quelle posture vous devez la regarder. Des marques au sol sont en effet prévues pour les pieds et les doigts au bout de la galerie en face. C’est ubuesque !

En continuant toujours tout droit, vous arriverez à la porte Nord, avec de curieuses fresques dans le temple en face. Sur le chemin du retour, passez par la porte Est, facilement repérable avec sa grande tour blanche. A côté, un mandapa aux 1000 colonnes (encore) et huit colonnes avec des chevaux combattant des tigres. Elles représentent la lutte des hindous contre les musulmans.

Quelle ville de la route des temples avez-vous préférée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>